Forum de discussion, mais aussi de créations diverses et variées, venez nombreux.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Chambre des Officiers

Aller en bas 
AuteurMessage
Lino
Guide des voyageurs
Guide des voyageurs
avatar

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2012
Age : 25
Localisation : Toulouse

MessageSujet: La Chambre des Officiers   Sam 27 Oct - 14:18

La chambre des officiers

attention ce film contient des passages difficiles, un peu à cause des images mais surtout par le thème traité, la dimension psychologique
Date de Sortie : 2001
Film français
Durée : 2h15

Réalisateur : François Dupeyron
Scénario : François Dupeyron, d’après le roman de Marc Dugain
Musique : Jean-Michel Bernard
Acteurs principaux : Eric Caravaca, Denis Podalydès, Gregori Derangère, Sabine Azéma, André Dussolier, Isabelle Renauld et Géraldine Pailhas

Résumé :
En 1914, Adrien Fournier, ingénieur spécialisé dans les chemins de fer, est affecté au génie pour la Première Guerre mondiale. La veille de son départ, il rencontre Clémence avec qui il passera la nuit. Le lendemain, Adrien part à la guerre, laissant Clémence seule dans son appartement. Lors des premiers jours de la guerre, Adrien reçoit un éclat d'obus au visage. Il est emmené dans un hôpital de Paris, où on l'emmène dans un service spécial pour les officiers. Il a perdu ses dents, son palais, ses lèvres et l'odorat. Il ne peut manger que par un tube qu'on lui met dans la bouche, et il ne peut pas parler, il écrit sur une petite ardoise pour communiquer. Pendant les 5 ans où il restera dans ce servie, il apprend à connaitre d’autres patients dont Penanster et Weil, avec qui il devient très ami. Ils font la connaissance de Marguerite, une infirmière qui a été défigurée elle aussi par un éclat d'obus. Adrien reçoit de multiples greffes de lèvre et palais. Il n'a toujours pas retrouvé son visage, mais il peut de nouveau parler même si c'est laborieux. À leur sortie de l'hôpital, Adrien reconnait Clémence dans un théâtre, mais elle, elle ne reconnait pas. Chacun avec leurs histoires, vont devoir apprendre à faire face aux regards, à l’incompréhension des autres, en plus du regard qu’ils ont sur eux-mêmes.

Commentaire :
Un film qui, j’imagine se doit d’être long, honnêtement je l’ai vu trop de fois pour avoir un avis neutre la dessus. Le film offre un point de vue assez complet sur la souffrance des « gueules cassées » la difficulté à se reconnaitre, s'accepter, affronter le regard des proches, celle de la société en général, et bien avant tout cela, la douleur physique, et mentale. Les médecins, soldats qui leurs parlent sans réels considération mais aussi le soutient que peuvent apporter les infirmières et amis. La fin du film est ce que je préfère, c’est un film à regarder jusqu’au bout (je vous la spoil pas, pas d’inquiétude), c’est vraiment une belle façon de clôturer cette histoire voilà tout.
Après, je ne sais pas ce que ça vaut en comparaison avec le livre, je ne l’ai pas lu, le livre à l’air quand même plus complet, mais le film donne un point de vue qui me semble pas possible dans un film et qui n’est autre que le silence d'Adrien qui ne peut pas parler en dehors de "sa tête".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Chambre des Officiers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Dugain, Marc] La chambre des officiers
» Une exécution ordinaire"
» Marc Dugain
» La Chambre des Officiers : Coffret Collector 4K
» La Chambre des officiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créamots :: Mots échappés, avis des passagers :: Films :: Historiques-
Sauter vers: